LA FONDATION QUÉBÉCOISE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER ET DES MALADIES APPARENTÉES PLANIFIE UN PROJET PILOTE  DE MAINTIEN À DOMICILE DANS UN QUARTIER SÉCURISÉ

 

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 8 mars 2018Le mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer qui vient de se conclure a mis en lumière la difficile réalité quotidienne des Québécoises et des Québécois atteints de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées ainsi que celle de leurs aidants naturels. Plus de 141 000 de nos parents, amis et voisins ont actuellement à vivre avec une maladie cognitive et 17 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour au Québec. Dans le cadre de l’évolution démographique, ce taux va connaître une croissance exponentielle. Avec l’espérance de vie actuelle, une femme âgée de 65 ans qui reçoit son diagnostic pourrait avoir à vivre avec les conséquences de sa maladie pour une période de 22 ans. On imagine facilement le désarroi des proches aidants face à cet état de fait.

De plus, l’impact sur les ressources humaines, matérielles et financières que le ministère de la Santé et des Services Sociaux doit consacrer aux soins et à l’hébergement des personnes atteintes est considérable.

La Fondation québécoise de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées regroupe des professionnels chevronnés – médecins, neuropsychologues, gestionnaires de centres d’hébergement, etc. – qui côtoient et accompagnent au quotidien les personnes atteintes de ces maladies débilitantes. } Fondée en 2015, la Fondation a comme mission de promouvoir la santé en offrant des cliniques gratuites d’évaluation cognitive complémentaire afin d’établir un diagnostic de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées auprès des personnes ayant des pertes de mémoire ainsi que d’éduquer le public en organisant des conférences et en diffusant de l’information pertinente à ces maladies. De par leurs contacts quotidiens avec les personnes atteintes et le personnel soignant ainsi que les proches aidants, les professionnels de la Fondation sont interpelés par l’impact de la qualité de vie en hébergement sur la santé ~ souligne Dre Marie-Chantal Ménard, md, présidente de la Fondation.

À cet égard, la fondation prévoit la tenue au cours de l’année qui commence de cliniques gratuites d’évaluation cognitive. Chacune de ces cliniques permettra d’établir un diagnostic de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées auprès de personnes ayant des pertes de mémoire par des médecins bénévoles ayant une expertise dans le domaine ainsi que par des ergothérapeutes et des neuropsychologues.

Une solution innovante axée sur la qualité de vie des personnes atteintes et de leurs aidants naturels

“C’est avec grande fierté que je vous annonce aujourd’hui que la Fondation a amorcé le processus de réalisation du plan d’affaire pour un projet pilote de maintien à domicile dans un quartier sécurisé de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées” poursuit Dre Ménard, md.

Le projet pilote coopératif consiste à construire 30 logements de type familial à l’intérieur d’un quartier sécurisé dans un environnement naturel et adapté. Chacun des logements hébergera jusqu’à 9 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qui seront accompagnées et sous la supervision de personnes ressources professionnelles spécifiquement formées dans un contexte de maintien à domicile du début jusqu’à la fin de la maladie. L’objectif est d’éliminer la dégradation de leur état de santé liée aux traumatismes vécus suite aux déménagements successifs présentement requis selon les différents stades de la maladie ainsi que de réduire les énormes pressions sur la qualité de vie des aidants naturels.

Le quartier sécurisé est un nouveau concept d’hébergement mixte au Québec. Il permettra de faire cohabiter dans un même lieu tant les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et les aidants naturels qui le désirent que les personnes recherchant un milieu de vie intégré, écoresponsable, sécurisé et de proximité avec un ensemble de services.

Le quartier sécurisé constituera également un laboratoire intégré vivant qui favorisera la recherche et l’expérimentation menant à une meilleure compréhension des enjeux liés à la maladie d’Alzheimer et aux maladies apparentées ainsi qu’à l’étude de pistes de solution innovantes pour enrayer leur progression au sein de la population du Québec, du Canada et du monde.

” Nous prévoyons déposer le plan d’affaires auprès du Gouvernement du Québec ainsi que de partenaires de premier plan en juin prochain et anticipons alors des conversations constructives avec les intervenants pertinents” conclut Dre Ménard, md.

 

À propos de Dre Marie-Chantal Ménard, md

 

Suite à l’obtention de son diplôme en médecine en 1988 et en médecine familiale en 1990 de l’Université de Montréal, Dre Ménard entame sa carrière médicale en participant à des opérations des Nations Unies. De 1993 à 2003, elle est médecin de famille à Saint-Jean-sur-Richelieu travaillant à la Clinique militaire de la garnison Saint-Jean ainsi qu’à la Clinique médicale Iberville. En 1995, elle est médecin de famille à l’hôpital du Haut-Richelieu et occupe également de 2000 à 2005 le poste de directrice des soins en gériatrie de l’hôpital. Dre Ménard partage depuis lors son temps entre la médecine familiale privée et différents projets d’études cliniques en démence. Son expertise dans le domaine en fait une conférencière recherchée dans le cadre de la formation médicale continue dans les domaines de la démence, des troubles de comportements reliés à la démence, de l’aptitude chez les personnes ayant des troubles cognitifs, de l’ostéoporose et de la gestion de la douleur chez la personne âgée. Elle est également appelée comme témoin expert en évaluation d’aptitude pour patients avec troubles cognitifs. C’est sous son impulsion que la Fondation québécoise de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées voit le jour en 2015.

 

Source : Marc-André Ménard
450 531-2275